ensembles

Ensemble Polygon

L'Ensemble Polygon est un ensemble orchestral à projets, constitué de musiciens tous passionnés par la musique contemporaine. Il se distingue par sa grande volonté de faire découvrir à un large public, des œuvres innovantes et essentiellement créées pour son effectif.

L'Ensemble s'engage à promouvoir la scène culturelle contemporaine suisse en proposant un choix de programmes audacieux et variés. Pour ce faire, il favorise autant les collaborations artistiques transdisciplinaires que les échanges multiculturels en interprétant des œuvres d'artistes provenant de tout horizon. De plus, il soutient les artistes et compositeurs locaux et actuels.

C'est au cœur du quartier de la Lorraine à Berne, que l'Ensemble Polygon prend forme en été 2014 : la Werkstatt accueille les réunions, les répétitions et les concerts de l'ensemble en devenant son lieu de résidence.

L'Ensemble Polygon est un espace collectif, où Art et Éclectisme se rencontrent.

Vous pouvez retrouver les manifestations de l'Ensemble Polygon dans la page 

Ensemble de théâtre musical suisse

L'ensemble de théâtre musical suisse a été fondé autour de la reprise de Das Glashaus du compositeur suisse Wüthrich.

 

L'ensemble est formé de Noémie Brun, Marie-Clémence Delprat, Shuyue Zhao, Katelyn King, Mathilde Bernard et Chloé Bieri. 

L'ensemble de théâtre musical suisse tourne pour l'instant entre Suisse et France avec Das Glashaus. 

Vous pouvez retrouver les dates des concerts de l'Ensemble de Théâtre musical suisse sous 

La Schapelle

L’ensemble la Schapelle, né en 2013, a pour but l’interprétation du répertoire ancien, plus particulièrement du répertoire vocal sacré.

 

Formé d’un duo de base, Jean-François Simon, au serpent, et Samuel Cosandey, à l’orgue, la Schapelle s’enrichit régulièrement du concours de différents ensembles vocaux, allant du soliste à la schola grégorienne ainsi que celui de différents solistes instrumentaux, tout en poursuivant sa recherche dans l’adaptation d’œuvres pour l’orgue et le serpent. Elle se définit dans la pure tradition des chapelles ecclésiastiques baroques, tout en ayant sa propre vision moderne sur ce répertoire.

 

C’est ainsi que la Schapelle bénéficie d’un répertoire allant du Tradatto de glosas de Diego Ortiz jusqu’au standards de jazz moderne, en passant par les arie de Frescobaldi.